dilettante


dilettante

dilettante [ diletɑ̃t ] n.
• 1740; mot it. « celui qui s'adonne à un art par plaisir »; p. prés. de dilettare « délecter »
1Vx Amateur passionné de musique. mélomane. Par ext. Amateur d'art, de littérature. « Le dilettante n'a pas de tempérament personnel, puisqu'il n'exècre rien et qu'il aime tout » (Huysmans).
2Mod. Personne qui s'occupe d'une chose en amateur, sans s'y engager, sans y croire. Faire son travail en dilettante. Des dilettantes. Adj. « Je ne suis pas assez dilettante pour accepter de gâcher mon temps » (Romains).

dilettante nom (italien dilettante, de dilettare, du latin delectare, se plaire à) Personne qui s'adonne à une occupation, à un art en amateur, pour son seul plaisir. Personne qui ne suit que les impulsions de son plaisir, de ses goûts, qui exerce une activité de manière fantaisiste : Vivre en dilettante.dilettante (difficultés) nom (italien dilettante, de dilettare, du latin delectare, se plaire à) Orthographe Mot italien francisé. - Plur. : des dilettantes. ● dilettante (synonymes) nom (italien dilettante, de dilettare, du latin delectare, se plaire à) Personne qui s'adonne à une occupation, à un art en...
Synonymes :
Contraires :
- spécialiste
dilettante adjectif Qui relève du dilettante, du dilettantisme.

dilettante
n. Personne qui exerce une activité pour le plaisir et sans s'y appliquer vraiment. Faire de la peinture en dilettante.

⇒DILETTANTE, subst.
Gén. masc., rarement fém.
A.— Vx ou vieilli
1. Amateur passionné de musique. Synon. mélomane. Tout le monde (...) l'écouta comme aux Italiens les dilettanti écoutaient madame Pasta, quand elle apparaissait sur la scène (BALZAC, Œuvres diverses, t. 2, 1830-35, p. 71). Léon, pour faire le dilettante, se mit à parler musique (FLAUB., Mme Bovary, 1857, p. 72) :
1. ... et voilà nos exécutants en train de faire aller leurs doigts et l'archet, clignant de l'œil et tirant la langue aux beaux endroits avec la fougue paisible et les petites grimaces de volupté particulières aux vrais dilettanti.
ARÈNE, Jean des Figues, 1870, p. 155.
Emploi adj. Vous savez combien je suis dilettante de musique sacrée (SAND, Consuelo, t. 1, 1842-43, p. 13).
2. P. ext., vieilli
a) Domaine de l'art. Amateur d'art en général, ou d'un art. Synon. connaisseur. On va recommencer une nouvelle pièce. C'est une dilettante qui l'a écrite, et ce sont des dilettantes qui la jouent (NERVAL, Faust, 1840, 2e part., p. 168). M. De Charlus n'était en art qu'un dilettante, qui ne songeait pas à écrire et n'était pas doué pour cela (PROUST, Temps retr., 1922, p. 831) :
2. Ce qu'il [Rochefort] dit de l'art n'est pas d'un dilettante délicat, fin appréciateur de l'art. Et tout le temps, imposant le silence aux autres, il cause d'une façon mercantile des coups qu'il a faits, qu'il fait tous les jours en peinture, sans laisser voir de lui au monde qui l'écoute, qu'il est un vrai connaisseur.
GONCOURT, Journal, 1896, p. 912.
b) Domaine autre que celui de l'art, (le domaine étant désigné par un compl. prép. de). Amateur, personne qui prend plaisir à (une activité). La messe était dite, Ernest faisait le tour de l'église, où il ne trouvait plus que les dilettanti de la dévotion (BALZAC, Modeste Mignon, 1844, p. 134). Il y avait en lui [Naquet], très visible, un dilettante de la destruction, de la décomposition, de la putréfaction (DAUDET, Au temps de Judas, 1920, p. 90).
B.— Usuel
1. Personne qui exerce une activité comme un passe-temps, généralement de façon fantaisiste. [Le] culte de la perfection préluderait-il (...) à une séparation entre les hommes du métier et les dilettantes? (LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 171). Il doit y avoir une belle pagaïe dans le service de Marat, on ne doit pas respecter les règles les plus élémentaires de la sécurité, Monsieur Marat est un dilettante de la résistance, Joli-cœur va... (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 250). Je ne connaissais aucun de mes nouveaux camarades; pas un amateur, pas un dilettante parmi eux; tous étaient, comme moi, des bêtes à concours (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 287).
Rem. Le syntagme travailler en dilettante a pour synon. travailler en amateuramateur est pris dans un sens péjoratif.
Emploi adj. Des juges, officiers, révolutionnaires, socialistes dilettantes. Les érudits dilettantes, qui travaillent au gré de leur fantaisie et de leur « curiosité » (LANGLOIS, Introd. ét. hist., 1898, p. 110).
2. (Gén.) péj. Personne qui ne se soumet à aucune norme d'ordre intellectuel ou spirituel, ne vit qu'au gré de sa fantaisie, de ses goûts, cultive une sorte de plaisir exclusivement esthétique. Le scepticisme souriant des dilettantes. Synon. esthète. Il y a un grand malentendu entre eux et moi qui vient de ce qu'ils m'ont pris d'abord pour un dilettante, un sceptique (GIDE, Journal, 1939, p. 1285). Par bonheur, l'esthète, le dilettante, ont déserté le café Florian (COCTEAU, Poés. crit. II, Monologues, 1960, p. 200) :
3. Ce qu'il en est. Voilà proprement le dilettante. Incapable d'unité, sceptique sur le bien et sur le mal, attribuant à l'ardeur du sujet la valeur que l'intelligence donne à la possession de l'objet, croyant que le sentiment fait tout, le dilettante s'émerveille d'abord du jeu des différents lobes de son cerveau; il les laisse jouer chacun pour sa part, il leur prête des existences successives dont l'hétérogénéité même le lasse, — d'où cet accablement de sentir dont il fait en fin de compte une négation désolée.
MASSIS, Jugements, 1923, p. 105.
Rem. On rencontre la forme dilettantiste, subst. masc., synon. rare et toujours péj. de dilettante, attesté par GUÉRIN 1892, Lar. Lang. fr. et ds la docum. chez BAUDELAIRE : Drogue délicieuse pour une certaine catégorie de dilettantistes (Paradis artif., 1860, p. 333). On note un emploi adj. Un parti-pris d'affectation dilettantiste (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1908, p. 338).
Prononc. et Orth. :[] ou encore, ds DUB., Pt ROB. et WARN. 1968 : []. De nombreux dict. qui transcrivent [] ouvert notent également [tt] double (dont [] est la conséquence), cf. LAND. 1834, BESCH. 1845, LITTRÉ, DG et facultativement, BARBEAU-RODHE 1930. Avec [] WARN. 1968, également donne [tt]. Mais non Lar. Lang. fr. ni Pt Lar. 1968 ni PASSY 1914 qui malgré [t] simple transcrivent []. D'apr. FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 92, 93 il faudrait prononcer [e] fermé à la finale de mots comme andante, cantabile, cicerone, dolce, ecce(-homo), fac-simile, farniente, forte, in pace qui viennent de l'ital. mais FOUCHÉ Prononc. 1959 souligne qu'on entend dilettante avec [] muet à la finale. Plur. N'est pas indiqué ds Ac. qui admet le mot dans les éd. de 1878 et de 1932. Pour LITTRÉ, DG on écrit et dit à l'ital. : dilettanti, ROB. propose à côté de la forme ital. la forme francisée dilettantes que DUPRÉ 1972, p. 700 juge préférable puisque le mot est tout-à-fait intégré au fr. On rencontre le plur. ital. ds la docum. au XIXe s. (cf. ex. 1 et BALZAC, loc. cit.). Étymol. et Hist. 1740 « amateur de musique italienne » (Ch. DE BROSSES, Lettres d'Italie, II, 393 ds BRUNOT t. 6, 2e part., p. 1237); p. ext. 1760 « amateur en général » (FRÉDÉRIC II, Lettre à Voltaire, 1er mai d'apr. E. Ritter ds Bull Inst. gen. t. 36, p. 402 : Je suis un dilettante en tout genre), attest. isolée; 1837 (BARB. D'AUREV., Memor. 1, p. 115 : Dilettante en beaux-arts). Mot ital. attesté dep. fin XVe-début XVIe s. (au sens de « celui qui trouve plaisir à quelque chose », Leone Ebreo ds BATT.; « amateur d'art » dep. 2e moitié XVIIe s., Baldinucci, ibid.), part. prés. substantivé de dilettare (cf. délecter). Fréq. abs. littér. :157. Bbg. ANTOINE (G.). Dilettante. Hist. du mot. In :[Mél. Bruneau (Ch.)]. 1954, pp. 161-176. — QUEM, 2e s. t. 2 1971 (s.v. dilettantiste).

dilettante [dilɛtɑ̃t] n.
ÉTYM. 1740; mot ital. « celui qui s'adonne à un art par plaisir »; p. prés. de dilettare « délecter ». → Délecter, dilection.
1 Amateur passionné de musique. Mélomane. || Des dilettanti (vx) ou des dilettantes.
1 Sa réputation viennoise (de Beethoven) ne dépasse pas (alors) un petit îlot de dilettanti.
Éd. Herriot, Vie de Beethoven, p. 189.
Par ext. Amateur d'art, de littérature.
2 — Ce qui me frappe encore dans le monde soi-disant littéraire de ce temps, c'est la qualité de son hypocrisie et de sa bassesse; ce que par exemple, ce mot de dilettante aura servi à couvrir de turpitudes ! — Certes (…) Le dilettante n'a pas de tempérament personnel, puisqu'il n'exècre rien et qu'il aime tout (…) — Donc (…) tout auteur qui se vante d'être un dilettante, avoue par cela même qu'il est un écrivain nul !
Huysmans, Là-bas, p. 227.
(Avec un compl.). Vieilli. || Un dilettante de littérature.Adj. :
2.1 Qui me délivrera des hommes du monde dilettantes d'art et de littérature, acheteurs au rabais des tableaux cotés à l'hôtel Drouot, et leveurs de volumes, dont on parle.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, t. VI, p. 100.
2 Cour. Personne qui s'occupe d'une chose en amateur. Amateur. || Occupations, vie de dilettante. || Faire son travail en dilettante (→ Arriviste, cit. 2). || Une jeune dilettante.Adj. :
3 Je ne suis pas assez dilettante pour accepter de gâcher mon temps.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, I, p. 24.
(Avec un compl.). || Les dilettantes de la politique, de la religion.
Péj. Personne qui manifeste un certain scepticisme à l'égard des choses dont elle s'occupe. Esthète, sceptique.
4 Et que peut-il en advenir, si ce n'est l'amour ? (…) mais en elle, pas en lui, qui n'est qu'un dilettante et ne voit là-dedans qu'une aventure (…)
Loti, les Désenchantées, V, XXX, p. 177.
CONTR. Professionnel, spécialiste, technicien.
DÉR. Dilettantisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dilettante — may refer to: A person who enjoys the arts or someone who engages in a field as an amateur out of casual interest rather than as a profession Dilettante Society Music The Dilettantes, a San Francisco neo psychedelic rock band Dilettante (album),… …   Wikipedia

  • Dilettante — Dil et*tan te, n.; pl. {Dilettanti}. [It., prop. p. pr. of dillettare to take delight in, fr. L. delectare to delight. See {Delight}, v. t.] An admirer or lover of the fine arts; popularly, an amateur; especially, one who follows an art or a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • dilettante — 1733, borrowing of It. dilettante lover of music or painting, from dilettare to delight, from L. delectare (see DELIGHT (Cf. delight)). Originally without negative connotation, devoted amateur, the pejorative sense emerged late 18c. by contrast… …   Etymology dictionary

  • dilettante — [adj] amateurish artsy fartsy*, dabbling, green*, half baked*, half cocked*, rookie, tenderfoot*, unaccomplished, ungifted, unskilled; concept 527 Ant. professional dilettante [n] amateur abecedarian, aesthete, connoisseur, dabbler, dallier,… …   New thesaurus

  • dilettante — [dil′ə tänt΄, dil′ətant΄; dil΄ə tänt′, dil′ətant′; ] occas. [ dil΄ə tän′tē, dil΄ətan′tē] n. pl. dilettantes or dilettanti [dil΄ə tən′tī΄, dil΄ə tən′tē] [It < prp. of dilettare, to delight < L delectare, to charm, DELIGHT] 1. Now Rare a… …   English World dictionary

  • dilettante — DILETTANTE: Homme très riche, abonné à l Opéra …   Dictionnaire des idées reçues

  • dilettante — [part. pres. di dilettare ]. ■ s.m. e f. 1. [chi svolge un attività non per professione, né per lucro, ma per piacere proprio] ▶◀ amatore, appassionato, cultore, [di teatro] filodrammatico. ◀▶ professionista. 2. (spreg.) [chi dimostra… …   Enciclopedia Italiana

  • dilettante — 1 *amateur, dabbler, tyro Contrasted words: artist, *expert, adept 2 *aesthete, connoisseur Contrasted words: *artist, artificer, architect: *writer …   New Dictionary of Synonyms

  • dilettante — meaning ‘someone with superficial or affected knowledge of a subject’, is spelt with one l and two ts, and has plural forms dilettanti or dilettantes …   Modern English usage

  • dilettante — ► NOUN (pl. dilettanti or dilettantes) ▪ a person who dabbles in a subject for enjoyment but without serious study. DERIVATIVES dilettantish adjective dilettantism noun. ORIGIN Italian, person loving the arts …   English terms dictionary